Image Large 1170 x 400: 

L’Institut Cardio-Vasculaire du GHM Grenoble a mis au point une nouvelle technique opératoire disruptive en cardiologie interventionnelle. Les résultats de l’étude clinique EASY-TAVI, qui présente une des étapes de la procédure d’implantation de prothèse de valve aortique par voie percutanée, ont été publiés dans le Journal de l’American College of Cardiology Intervention.

La sténose aortique constitue la valvulopathie primaire la plus fréquente en occident, le risque évoluant avec le vieillissement. « Elle engage le pronostic vital à court et moyen terme, à savoir entre 2 à 5 ans(1) », indique l’ANSM dans son rapport sur les valves cardiaques.

Les premiers cas de TAVI ont été réalisés début des années 2000 à Caen par le Pr Alain Cribier, pionnier du domaine(2). L’amélioration de la procédure - non seulement de TAVI mais aussi la prise en charge péri-procédurale - a permis d’étendre les indications d’abord aux patients avec une contre-indication chirurgicale puis à ceux à très haut risque chirurgical.

Des recherches publiées entre 2012 à 2014 ont confirmé l’intérêt des TAVI chez ces deux types de patients(3),(4).

1| Une nouvelle technique

Une nouvelle technique opératoire en cardiologie interventionnelle a été mise au point par l’Institut Cardio-Vasculaire du GHM de Grenoble, un des centres de référence nationale en cardiologie. Il s’agit du premier cas d’implantation de valve aortique opérée en ambulatoire avec cette nouvelle technique intégrée à l’étude EASY-TAVI (Transcatheter aortic valve implantation) en France. Les résultats de cette nouvelle technique opératoire ont été présentés lors du Congrès américain de Cardiologie interventionnelle (TCT) de San Francisco en Septembre 2019 et sont très prometteurs(5).

2| « Le processus de déveppement du dispositif a été long »

L’étude EASY-TAVI d’une durée de 12 mois (de mai 2017 à mai 2018) a concerné 10 établissements français avec un total de 303 patients inclus (307 au départ avec 4 sujets exclus n’ayant pas reçu le traitement pré-opératoire obligatoire)(5).

La technique utilisée a été mise au point par le Dr Faurie Benjamin, cardiologue, dans une démarche moins invasive et afin de permettre une sortie d’hospitalisation plus précoce pour le patient. Le cardiologue précise que le processus de déveppement du dispositif a été long mais grâce à cette technique le risque hémorragique est moindre(6).

3| Un gain de temps et 100% de réussite

D’autre part, l’étude a soulevé un gain de temps de procédure significatif (48.4 ± 16.9 min vs. 55.6 ± 26.9 min; p = 0.0013) ainsi qu’une réduction des coûts d’intervention (18,807€ ± 1,318 vs. 19,437€ ± 2,318; p = 0.001) tout en gardant un niveau d’efficacité importanrt.

Cette technique est d’autant plus encourageante que le taux de réussite de l’opération est de 100%(5).

4| Sources

  1. Valves cardiaques pour les nouvelles voies d’abord endo-vasculaire et transapicale (bioprothèses valvulaires aortiques et pulmonaires par voie transcathéter). Rapport ANSM, Décembre 2016.
  2. Benamer H, Auffret V, Cyala G et coll. Position papier français (GACI) pour l'implantation de valve aortique percutanée (TAVI). Arch Mal Coeur Vaiss Prat 2018;2018:32–40 . doi : 10.1016/j.amcp.2018.10.004.
  3. Kodali SK, Williams MR, Smith CR et coll. Two-year outcomes after transcatheter or surgical aortic-valve replacement. N Engl J Med. 2012 May3;366(18):1686-95. doi: 10.1056/NEJMoa1200384.
  4. Adams DH, Popma JJ, Reardon MJ et coll.  Transcatheter aortic-valve replacement with a self-expanding prosthesis. N Engl JMed. 2014 May 8;370(19):1790-8. doi: 10.1056/NEJMoa1400590.
  5. Faurie B et al. Left Ventricular Rapid Pacing Via the Valve Delivery Guidewire in Transcatheter Aortic Valve Replacement. JACC Cardiovasc Interv. 2019 Dec 23;12(24):2449-2459. Doi : 10.1016/j.jcin.2019.09.029.
  6. https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/premiere-mondiale-nouveau-dispositif-intervention-cardiaque-teste-grenoble-1225261.html