En sommes-nous arrivés au stade où chaque patient cancéreux devrait avoir un séquençage de sa tumeur? Un traitement anticancéreux peut-il réellement être individualisé à partir de la carte génétique de la tumeur du patient, ou bien devrons-nous encore attendre un peu avant que le séquençage universel des tumeurs prenne un sens au plan clinique ? Ces questions sont abordées par C. Le Tourneau dans sa communication.

Sommaire

Introduction : Définition & objectifs du colloque : choix sélectif dans des domaines pertinents avec progrès thérapeutiques acquis. Dominique BELLET et Jean-Paul TILLEMENT

De nouvelles technologies diagnostiques et thérapeutiques.

Intégration des caractéristiques génétiques et cinétiques individuelles pour l’optimisation pharmacologique des médicaments. Pierre MARQUET

Vers une médecine de précision des maladies liées au vieillissement : l'évaluation gériatrique standardisée. Fati NOURHASHEMI

Génomique et médecine de précision : Problèmes de mise en œuvre et perspectives. Francis GALIBERT

Prise en compte des interactions médicamenteuses : une plateforme de monitoring. Jacques TURGEON

Ciblage thérapeutique de l’interleukine 17 : un exemple de médecine translationnelle. Pierre MIOSSEC

Réalités et perspectives de la médecine de précision

Diabète de type 2 et hypercholestérolémie. André SCHEEN

Faut-il séquencer la tumeur de tout patient atteint de cancer ?  Christophe LE TOURNEAU

Des situations complexes : l’exemple de la transplantation rénale. Thierry HAUET

Thérapies géniques, cellulaires, cellules souches : Perspectives et Limites. Salima HACEIN-BEY

Réflexion sur la médecine de précision : Quels champs d’application, quel coût et pour qui ? Jean-Pierre MICHEL

Organisateurs
Pr Dominique Bellet, Pr Jean-Paul Tillement
Auteurs
Christophe Le Tourneau, Paris
Organisateurs
Pr Dominique Bellet, Pr Jean-Paul Tillement
Auteurs
Christophe Le Tourneau, Paris
Catégorie
Le patient
Type de publication
Acte
Année
2017
Télécharger la publication