Résumé

Objectifs : Étudier la relation entre les biomarqueurs de maladie d’Alzheimer (MA) et le déclin cognitif dans une population de sujets âgés sans trouble cognitif.

Méthodes : 84 participants ont été suivis pendant 3 années (âge moyen : 72 ans, 59 % de femmes) dans le cadre des études Harvard Aging Brain Study et Massachusetts Alzheimer’s Disease Research Center longitudinal cohort. Les relations entre les biomarqueurs de MA et le déclin cognitif (augmentation de la clinical dementia rating scale [CDR] > 0, déclin du MMSE) ont été étudiées au moyen du modèle de Cox et de modèles linéaires mixtes.

Résultats : Au cours du suivi, 12 (14 %) des participants ont augmenté leur score CDR de 0 à 0,5. Une augmentation du score CDR était associée à l’inclusion à une augmentation de la protéine Tau dans le liquide céphalorachidien, une plus grande charge amyloïde cérébrale, et une diminution du volume hippocampique. L’augmentation de la protéine Tau dans le LCR était aussi associée au déclin du score MMSE. Le déclin cognitif n’était pas associé au niveau de peptide amyloïde dans le LCR ni au métabolisme glucidique du cerveau. Ces associations persistaient après ajustement sur de multiples facteurs.

Conclusion : Dans une population de sujets âgés sans trouble cognitif, les biomarqueurs de la MA étaient associés au déclin cognitif, soulignant leur intérêt dans de futures stratégies de dépistage.

Auteur
Julien Dumurgier
Auteur
Julien Dumurgier
Catégorie
Maladies Neurodégénératives
Type de publication
Résumé
Année
2016
Télécharger la publication