Le concept d’angiogenèse et d’anti-angiogenèse est probablement l’une des avancées majeures de notre évaluation des processus physiopathologiques mais c’est également un progrès dans nos connaissances du développement physiologique. C’est pourquoi nous avions prévu, il y a bientôt 4 ans, de consacrer à ce thème l’un des colloques de L’Institut Servier, d’autant plus qu’il concerne la plupart des disciplines médicales et entre dans ce qu’il est désormais d’usage de désigner comme un thème transversal.

Si l’intérêt éventuel d’un traitement anti-angiogénique du cancer a été évoqué il y a déjà 37 ans (1971) par Folkman, c’est dans les 5 dernières années que se sont multipliés des essais thérapeutiques dans deux domaines opposés :
–usage des médications pro-angiogéniques dans les pathologies ischémiques, essentiellement ischémie critique des membres inférieurs et pathologie coronaire avec, en outre, un espoir jusqu’ici non conἀrmé de bloquer les processus de resténose après angioplastie et/ou mise en place de stents ;
–emploi de médicaments anti-angiogéniques dans le traitement du cancer avec déjà trois médicaments disponibles : bévacizumab (Avastin®), sorafenib, imitinib. Des succès indiscutables ont été obtenus notamment dans le cancer du rein métastatique mais également, bien que moins spectaculaires, dans le cancer colo-rectal, le cancer du poumon non à petites cellules et le carcinome hépatocellulaire. L’activité des agents anti-angiogéniques en monothérapie n’est donc pas nulle mais c’est couplée à la chimiothérapie qu’elle s’avère la plus intéressante.

Le mécanisme de l’angiogenèse est le suivant : elle agit aussi bien en pathologie que chez l’adulte sain en réveillant les cellules endothéliales quiescentes, permettant une néovascularisation. Un exemple est celui de l’exercice musculaire prolongé où l’hypoxie locale, résultant de l’augmentation

Sommaire

Introduction
Pierre Godeau

Hommage à Roger Luccioni
Pierre Godeau

Bases moléculaires de l’angiogenèse physiologique et pathologique
Pierre Corvol

Angiogenèse et neurogenèse
Anne Eichmann

Angiogenèse post-ischémique : aspects expérimentaux, perspectives thérapeutiques
Bernard Lévy, Jean-Sébastien Silvestre

Thérapie génique et cellulaire dans l’artériopathie des membres inférieurs
Joseph Emmerich

La thérapie cellulaire en pathologie cardiaque
Philippe Menasché

Sur la symbolique de l’angiogenèse et de l’anti-angiogenèse
Janine Chanteur

Hypoxie et progression tumorale : nouvelles approches thérapeutiques
Jacques Pouysségur

État des lieux des anti-angiogéniques en cancérologie
Olivier Rixe

Anti-angiogenèse et pathologie oculaire, dégénérescence maculaire liée à l’âge
José-Alain Sahel, Michel Paques

Les vaisseaux tumoraux : une cible thérapeutique majeure
Gérard Tobelem

Limites et complications des traitements anti-angiogéniques
Jean-Jacques Mourad

Organisateurs
Pr Pierre Corvol, Pr Pierre Godeau, Pr Roger Luccioni (†)
Auteurs
Pierre Godeau, Pierre Corvol, Anne Eichmann, Bernard Lévy, Jean-Sébastien Silvestre, Joseph Emmerich, Philippe Menasché, Janine Chanteur, Jacques Pouysségur, Olivier Rixe, José-Alain Sahel, Michel Pâques, Gérard Tobelem, Jean-Jacques Mourad
Organisateurs
Pr Pierre Corvol, Pr Pierre Godeau, Pr Roger Luccioni (†)
Auteurs
Pierre Godeau, Pierre Corvol, Anne Eichmann, Bernard Lévy, Jean-Sébastien Silvestre, Joseph Emmerich, Philippe Menasché, Janine Chanteur, Jacques Pouysségur, Olivier Rixe, José-Alain Sahel, Michel Pâques, Gérard Tobelem, Jean-Jacques Mourad
Catégorie
Maladies cardiovasculaires
Type de publication
Acte
Année
2008
Télécharger la publication