Image Large 1170 x 400: 

Les soins palliatifs souvent confondus avec la prise en charge de fin de vie, visent à améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies graves et évolutives.

 

1. Définition et périmètre des soins palliatifs

 

Selon l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) le développement de l’HAD (hospitalisation à domicile) pour les patients en soins palliatifs évolue de manière continue avec un nombre de séjours et de journées multipliés par 2 entre 2005 et 2008, avec une durée des séjours qui varie de 1 à 146 jours et une moyenne de 42 jours.1

Les soins palliatifs concernent l’ensemble des champs de la médecine, sans exception. Tout médecin peut être amené à prendre en charge des patients qui nécessiteront la mise en place d'une démarche palliative.2

D’ailleurs, très souvent, la prise en charge des maladies non transmissibles (chroniques) est palliative.3

La prise en charge globale du patient est personnalisée et implique différentes catégories de professionnels de santé. Les soins palliatifs ont pour rôle l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de maladies graves et évolutives voire mortelles.4

 

2. Le démarche palliative, enjeux et défis

 

Une analyse de 38 études sur les soins palliatifs relève de nombreux défis dans les prises en charge palliative, notamment une formation limitée des médecins généralistes, une augmentation des recours aux soins palliatifs avec en revanche un remboursement et un accès limité à certains endroits.

Dans cette même analyse, plusieurs modèles de soins palliatifs ont été observés avec des variations selon le type d’intervention et de prestataires notamment. Les publications incluses au sein de l’analyse ont été classées selon qu’il s’agissait d’interventions primaires non spécialisées, d’interventions de prestataires spécialisés ou hybrides, d’interventions non spécialisées et de prestataires de soins spécialisés. Les maladies diagnostiquées présentes dans l’analyse sont les cancers, l’insuffisance cardiaque, la maladie d’Alzheimer (ou démence apparentée) et la sclérose en plaques.

Cette analyse démontre qu’il existe une intégration croissante de démarche palliative avec cependant des modalités de prises en charge très différentes selon le fournisseur de soins, le diagnostic et le moment de la maladie notamment. Dans les différentes études analysées, on observe également l’existence de perceptions négatives des soins palliatifs, associés à tort à la mort et au désespoir induisant aussi un frein au recours des services palliatifs dans certains cas. L’analyse évoque également l’importance de la formation des médecins et des professionnels de santé est nécessaire pour améliorer la mise en place de soins palliatifs à domicile.

L’espérance de vie augmentant et la survenue de maladies chroniques étant de plus en plus fréquente, une prise en charge créative des soins doit être envisagée grâce aux soins palliatifs. Cependant, de nouvelles études doivent être envisagées pour améliorer davantage les modèles de soins palliatifs.5 

 

3. Sources

  1. Note méthodologique et de synthèse documentaire « Comment améliorer la sortie de l'hôpital et favoriser le maintien à domicile des patients adultes relevant de soins palliatifs ? », HAS, Juin 2016.
  2. Morel Vincent, « Les soins palliatifs : une spécialité ? », dans : Dominique Jacquemin éd., Manuel de soins palliatifs. Paris, Dunod, « Guides Santé Social », 2014, p. 1139-1145. DOI : 10.3917/dunod.jacqu.2014.01.1139.
  3. Mechler K, Liantonio J. Palliative Care Approach to Chronic Diseases: End Stages of Heart Failure, Chronic Obstructive Pulmonary Disease, Liver Failure, and Renal Failure. Prim Care. 2019;46(3):415-432. doi:10.1016/j.pop.2019.05.008
  4. Daire R, Donabédian H, Tambouras V, Sagot C. Qualité de vie en soins palliatifs [Quality of life in palliative care]. Soins Gerontol. 2019;24(139):25-27. doi:10.1016/j.sger.2019.07.006

Beasley A, Bakitas MA, Edwards R, Kavalieratos D. Models of non-hospice palliative care: a review. Ann Palliat Med. 2019; 8(Suppl 1): S15-S21. doi:10.21037/apm.2018.03.11