Image Large 1170 x 400: 

Une étude britannique publiée cette année démontre les effets bénéfiques de la chirurgie bariatrique chez le patient diabétique de type 2 souffrant d’obésité.

 

1| L’intérêt général de la chirurgie bariatrique dans le traitement chez le patient obèse atteint de diabète de type 2

Le diabète de type 2 et l’obésité sont des enjeux de santé publique au niveau mondial. Ces maladies évoluent rapidement avec des prévisions pour 2040, d’un ratio d’une personne sur 10 concernée par le diabète de type 2 selon l’International Diabetes Federation.1

Le diabète et l’obésité ont des conséquences néfastes sur le système rénal et cardiovasculaire. L’obésité induit très souvent une résistance à l’insuline, de l’hyperglycémie et de l’hypertension artérielle, facteurs de risques de développement de maladies cardiovasculaires et rénales chroniques. La chirurgie bariatrique peut constituer une alternative thérapeutique pour certains patients atteints de diabète de type 2 et d’obésité. La chirurgie bariatrique, au-delà de la perte pondérale, constitue un intérêt majeur dans le contrôle métabolique et glycémique.2

Un intérêt qui peut parfois aller jusqu’à la rémission du diabète. Une étude suédoise démontre une réduction de la mortalité et une baisse de l’incidence de complications vasculaires chez les patients diabétiques ayant eu recours à la chirurgie bariatrique, avec un taux de rémission à 15 ans de plus de 30%.3

 

2| Les effets spécifiques de la chirurgie bariatrique sur les reins et le cœur du patient obèse atteint de diabète de type 2

Une récente étude britannique incluant 11125 patients atteints de diabète de type 2 a été menée pour démontrer les effets de la chirurgie bariatrique sur le plan rénal et cardiovasculaire. L’étude portait sur deux cohortes, l’un était constituée de patients ayant eu recours à la chirurgie bariatrique et l’autre, les patients n’ayant pas eu recours à cette chirurgie. L’âge moyen du premier groupe était de 52 ans, avec près de 60% de femmes et un indice de masse corporelle (IMC) de 41. Pour cette cohorte, les scientifiques ont constaté une réduction de 54% de développement d’une insuffisance rénale chronique par rapport à la cohorte n’ayant pas eu recours à la chirurgie bariatrique. Les chercheurs ont également observé que le groupe bariatrique avait un débit de filtration glomérulaire augmenté, c’est-à-dire une augmentation de la capacité de filtration des reins durant 24h, et ce pendant 75% du temps de suivi. Aussi, il a été constaté que les patients atteints de microalbuminurie à l’inclusion étaient également protégés contre l’insuffisance rénale chronique.4

Le recours systématique à la chirurgie bariatrique est encore peu commun malgré d’intéressantes perspectives sur la réduction de certaines complications du diabète de type 2. De nouvelles études randomisées devraient renforcer l’intérêt de recourir à cette chirurgie.

 

3| Sources

  1. https://www.diabetesatlas.org/en/
  2. Pories WJ, Swanson MS, MacDonald KG, et al. Who would have thought it? An operation proves to be the most effective therapy for adult-onset diabetes mellitus. Ann Surg. 1995; 222(3):339-352. doi:10.1097/00000658-199509000-00011
  3. Sjöström L, Peltonen M, Jacobson P, et al. Association of bariatric surgery with long-term remission of type 2 diabetes and with microvascular and macrovascular complications. JAMA. 2014;311(22):2297-2304. doi:10.1001/jama.2014.5988
  4. Alkharaiji, M., Anyanwagu, U., Donnelly, R. et al. Effect of Bariatric Surgery on Diagnosed Chronic Kidney Disease and Cardiovascular Events in Patients with Insulin-treated Type 2 Diabetes: a Retrospective Cohort Study from a Large UK Primary Care Database. OBES SURG 30, 1685–1695 (2020). https://doi.org/10.1007/s11695-019-04201-y