Image Large 1170 x 400: 

 Une récente étude de l’université d’Etat de Washington fait état de l’efficacité du soja dans le traitement post-opératoire des cancers des os.

Les cancers des os sont des maladies très douloureuses qui nécessitent un traitement lourd

La majeure partie du temps, les cancers des os sont des métastases d’autres cancers comme les cancers des poumons, des reins, des seins ou encore de la thyroïde. Plus rarement, les cancers des os peuvent aussi être des cancers primitifs du tissu osseux. Ils touchent généralement les jeunes adultes ou les enfants. Le traitement des cancers des os, repose à ce jour sur la chirurgie afin de retirer les tumeurs des tissus osseux, accompagnée de séances de chimiothérapie en pré et post-opératoire.1 Les parties de l’os enlevées et remplacées au cours de la chirurgie par des prothèses peuvent provoquer des inflammations douloureuses chez les patients. L’objectif des chercheurs américains est de trouver un traitement post-opératoire moins pénible et moins douloureux à supporter.

 

Selon une récente étude américaine les protéines de soja pourraient être utilisées en traitement post-opératoire dans les cancers des os

Des chercheurs américains ont récemment publié leur étude dans la revue internationale spécialisée Acta Biomateralia. Pour réaliser leurs travaux, les chercheurs ont employé l’impression 3D pour recréer des pièces très semblables aux os de patients cancéreux. Ils ont intégré les trois isoflavones primaires de soja à l’intérieur des pièces, la génistéine, la daidzéine et la glycitéine. Ils ont ensuite placé ces protéines de soja dans des échantillons qui contenaient des cellules cancéreuses. Après un délai de seulement 11 jours, les chercheurs ont constaté que la génistéine a permis de réduire de 90% la viabilité des cellules cancéreuses et les deux autres isoflavones ont permis d’augmenter la croissance des cellules saines au sein des tissus.

L’étude démontre également le rôle anti-inflammatoire des isoflavones de soja. Au bout de 24 heures, les chercheurs ont observé un recrutement des neutrophiles au niveau du site de la chirurgie sur un modèle de fémur distal murin.2

Pour les scientifiques américains, ces résultats obtenus sur les animaux sont précieux et encourageants. Ils permettent de mieux cerner les techniques thérapeutiques des cancers des os et de rechercher des traitements naturels avec moins d’effets indésirables pour les patients.

 

Sources

  1. Ligue contre le cancer, cancer des os, consulté le 28 octobre 2020

  2. Sarkar N, Bose S. Controlled release of soy isoflavones from multifunctional 3D printed bone tissue engineering scaffolds. Acta Biomater. 2020 Sep 15;114:407-420. doi: 10.1016/j.actbio.2020.07.006. Epub 2020 Jul 8. PMID: 32652224