L’alimentation restreinte réduirait le syndrome métabolique

Les bienfaits d’une limitation quotidienne de l’alimentation sur une fenêtre de 10 heures ont été mis en exergue dans une étude pilote menée à l’Université de Californie - San Diego. Cette forme de jeûne intermittent contribuerait en effet à perdre du poids, à diminuer la pression artérielle et à mieux gérer les niveaux d'insuline.
Lire >

Quid de la sexualité après un cancer ?

Selon une enquête menée par l’Institut national du cancer, près de la moitié des patients présenterait des troubles sexuels cinq ans après le diagnostic d’un cancer.
Lire >

Pages