Image Large 1170 x 400: 

Selon les résultats d’une étude américaine récente, 12 minutes d’activité physique intense ont un impact significatif sur la santé. Comment ? Explications dans cet article.

 

Les bénéfices de l’activité physique sur la santé

Le sport a un impact positif sur la santé, même lorsqu’il est pratiqué modérément. Il agit sur des aspects auxquels on pense le moins comme la diminution de la douleur et l’amélioration du bien-être notamment dans le cadre de maladie comme la fibromyalgie1 ou bien encore dans le cadre de la prévention de troubles anxieux et de dépression. De façon générale donc, tous les scientifiques, à l’appui de nouvelles études, s’accordent pour dire que l’activité physique a un impact bénéfique sur la santé.

Le plus souvent, c’est l’impact sur la prévention des maladies cardiovasculaires qui est le plus volontiers mis en avant par la médecine. Pourtant, les mécanismes métaboliques restent encore peu connus. Pour aller au-delà de simples constats généraux, des chercheurs américains ont voulu comprendre et préciser les mécanismes de l’impact de cette activité physique sur le métabolisme en étudiant les biomarqueurs sanguins métaboliques, indicateurs de santé générale et notamment cardiovasculaire.

 

Une activité physique intense et courte agit significativement sur les biomarqueurs sanguins

L’équipe de chercheurs a donc mené une étude prospective interventionnelle sur un échantillon de 411 patients ayant une moyenne d’âge de 50 ans.2 Les chercheurs ont mesuré les niveaux de 588 métabolites sanguins avant et après douze minutes d’activité physique intense pour mieux comprendre les mécanismes de l’activité physique sur la santé. Sur près de 85% des métabolites étudiés, soit 502 métabolites, des changements importants ont été observés entre la phase d’activité physique et la phase de repos. Les chercheurs ont notamment observé une diminution de 29% des métabolites impliqués dans la résistance à l’insuline comme le glutamate et à contrario, une augmentation de 33% des métabolites favorisant la lipolyse. Toutefois, selon l’étude, les changements des métabolites varient en fonction de différents facteurs comme l’indice de masse corporelle, la durée de l’activité physique ainsi que le sexe des participants à l’étude.

Pour les chercheurs, l'exercice physique intense d’environ douze minutes provoque des changements importants sur certains métabolites responsables d’une bonne santé cardiovasculaire notamment.

Cette étude suggère ainsi que de courtes périodes d’activité physique sont bénéfiques sur la santé et permet d’envisager des prises en charges plus personnalisées pour les personnes atteintes d’hypertension artérielle et de diabète par exemple.

 

Sources

  1. Busch AJ, Webber SC, Brachaniec M, Bidonde J, Bello-Haas VD, Danyliw AD, Overend TJ, Richards RS, Sawant A, Schachter CL. Exercise therapy for fibromyalgia. Curr Pain Headache Rep. 2011 Oct;15(5):358-67. doi: 10.1007/s11916-011-0214-2. PMID: 21725900; PMCID: PMC3165132.

     

  2. Nayor M, Shah RV, Miller PE, Blodgett JB, Tanguay M, Pico AR, Murthy VL, Malhotra R, Houstis NE, Deik A, Pierce KA, Bullock K, Dailey L, Velagaleti RS, Moore SA, Ho JE, Baggish AL, Clish CB, Larson MG, Vasan RS, Lewis GD. Metabolic Architecture of Acute Exercise Response in Middle-Aged Adults in the Community. Circulation. 2020 Nov 17;142(20):1905-1924. doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.120.050281. Epub 2020 Sep 15. PMID: 32927962.